News & Resources

L’Administration portuaire franchit une autre étape du projet du Terminal 2 à Roberts Bank avec la communication d’une réponse à la demande de renseignements

décembre 15, 2021 2:39 pm

L’Administration portuaire Vancouver-Fraser a franchi une autre étape importante dans le développement du projet du Terminal 2 à Roberts Bank. Après plus d’un an de travaux techniques supplémentaires, de consultations auprès de 46 groupes autochtones et de mobilisation des organismes fédéraux, nous avons communiqué récemment notre réponse à la demande de renseignements du ministre de l’Environnement et du Changement climatique présentée en août 2020.

Notre réponse

En août 2020, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique a demandé que nous fournissions plus de renseignements sur plusieurs sujets afin d’aider le gouvernement fédéral à prendre une décision éclairée sur le projet, mettant en veilleuse l’échéancier fédéral pour la prise de décisions.

Pour répondre à cette demande de renseignements au cours de la dernière année, nous avons entrepris une analyse globale des mesures d’atténuation afin d’éviter, de réduire et de compenser les effets potentiels liés au projet. Notre réponse comprend plus de 2 500 pages de nouveaux renseignements sur des sujets comme les mesures améliorées visant à protéger des espèces clés comme les saumons juvéniles et les épaulards résidents du Sud ainsi que les avantages du projet et notre plan de compensation. Grâce aux contributions de plus de 50 experts, nous avons intégré les nouvelles données scientifiques, l’expertise des organismes fédéraux et les connaissances et les commentaires des Autochtones tout au long de notre réponse. Cela comprenait la tenue de plus de 200 réunions individuelles avec des groupes autochtones, l’organisation de 16 ateliers en groupes multiples pour tenir des consultations sur notre réponse et l’adaptation de notre approche pour soutenir les intérêts de chaque groupe autochtone et les façons de participer préférées. Ces travaux représentent un legs du projet. Nous faisons progresser la science sur divers sujets et avons contribué considérablement à accroître les connaissances sur l’écosystème de Roberts Bank.

Nous demeurons convaincus que le projet peut être réalisé de façon à respecter notre mandat fédéral qui consiste à protéger l’environnement et à tenir compte des collectivités locales tout en permettant les échanges commerciaux du Canada par le port de Vancouver. Cela cadre avec notre vision pour que le port de Vancouver soit le port le plus durable au monde.

Points saillants de la réponse :

  • S’engager à créer 86 hectares d’habitat de compensation, élaborés en collaboration avec les groupes autochtones, pour soutenir les principales espèces d’intérêt comme le saumon chinook et le crabe de Dungeness – c’est près de trois fois le nombre proposé à l’origine dans notre étude d’impact environnemental
  • Des mesures d’atténuation supplémentaires liées au saumon juvénile, y compris une réduction de l’empreinte et des modifications à la conception du projet pour faciliter le passage des poissons
  • D’autres mesures d’atténuation liées aux épaulards résidents du Sud pour accroître la confiance que le projet ne mettra pas en péril la survie ou le rétablissement de l’espèce, ainsi que l’élaboration d’un élément du programme de suivi de la navigation maritime
  • Mise à jour de l’analyse confirmant que le projet créera des dizaines de milliers d’emplois bien rémunérés qui soutiendront les familles en plus de soutenir la croissance économique des Canadiens, des Britanno-Colombiens et des collectivités du Grand Vancouver
  • Avancement d’un manuel d’orientation sur la création d’habitats de biofilms et d’un projet de création de biofilms , dans le cadre de nos efforts pour faire progresser l’ensemble des connaissances scientifiques sur l’écologie des biofilms

 

Besoin urgent du Terminal 2 à Roberts Bank

Le projet du Terminal 2 à Roberts Bank est un investissement essentiel dans les infrastructures portuaires maritimes sur la côte Ouest du Canada pour soutenir le commerce canadien.

Comme l’indiquent plusieurs années de prévisions et l’augmentation des volumes, il est urgent d’accroître la capacité des terminaux à conteneurs au port de Vancouver pour que la chaîne d’approvisionnement du Canada puisse continuer de transporter les marchandises de façon efficace et fiable. Une fois que la capacité des conteneurs de la côte Ouest sera épuisée—prévue dès 2025—les importateurs et les exportateurs canadiens devront probablement expédier leurs marchandises à destination et en provenance du Canada par les ports américains, ce qui augmentera les coûts et réduira les avantages pour l’économie canadienne. La congestion qui a eu lieu pendant la pandémie deviendra probablement aussi un phénomène courant. Cela aurait des répercussions durables sur les collectivités locales (en raison de facteurs comme la congestion des camions et des trains), la compétitivité du plus grand port du Canada et notre capacité de répondre aux besoins des Canadiens et de nos partenaires commerciaux.

Le projet est en cours d’élaboration depuis plus d’une décennie, y compris 11 années d’études techniques et environnementales, de consultations auprès de 46 groupes autochtones et de mobilisation du public et des intervenants. En 2013, nous avons entrepris un processus d’évaluation environnementale qui comprenait un examen par un comité indépendant d’examen de nomination fédérale, la forme la plus rigoureuse d’évaluation environnementale fédérale. Les résultats de nos travaux démontrent que le projet du Terminal 2 à Roberts Bank peut être réalisé de façon responsable afin de protéger et d’améliorer l’environnement, de procurer des avantages durables aux groupes autochtones et aux collectivités locales, de créer des dizaines de milliers d’emplois bien rémunérés dans la chaîne d’approvisionnement et de soutenir la résilience économique.

Prochaines étapes

L’Agence d’évaluation d’impact du Canada (AEIC) a publié notre réponse à la demande de renseignements dans le registre public ainsi que l’ébauche des conditions que l’Administration portuaire doit respecter si le projet se concrétise. L’AEIC sollicite maintenant les commentaires du public, des groupes autochtones, des organismes de réglementation et d’autres intervenants à ce sujet. Consultez le registre public pour voir notre réponse et participer à la période de consultation publique.

Nous espérons qu’une décision sur le projet pourra être prise le plus rapidement possible afin que le projet soit réalisé à temps pour aider les importateurs et les exportateurs canadiens qui comptent sur le port de Vancouver à acheminer leurs marchandises en provenance et à destination des marchés étrangers.

RECEVEZ DES MISES À JOUR SUR LE PROJET
Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour par courriel sur le projet du Terminal 2 à Roberts Bank.
En fournissant votre nom et votre adresse de courriel, vous consentez à recevoir de la correspondance par courriel de l’Administration portuaire Vancouver-Fraser concernant le projet du Terminal 2 à Roberts Bank. Vous pouvez retirer votre consentement en tout temps en cliquant sur le lien « se désabonner » dans les messages à venir ou en envoyant un courriel à l’Administration portuaire Vancouver-Fraser.