News & Resources

Commentaires de l’Administration portuaire Vancouver-Fraser sur le rapport du Comité fédéral d’examen du projet du Terminal 2 à Roberts Bank

avril 7, 2020 9:38 pm

 

Nous tenons à remercier le comité d’examen d’avoir mené un examen approfondi et exhaustif et à exprimer notre gratitude à toutes les personnes qui ont participé à l’évaluation environnementale. Nous tenons également à remercier les membres du comité pour leur reconnaissance de la participation professionnelle et respectueuse de l’Administration portuaire et de son équipe au cours du processus.

Nous sommes satisfaits des conclusions et des recommandations du comité d’examen et croyons qu’il nous a fourni une feuille de route, en plus des mesures d’atténuation proposées, qui explique comment nous pouvons atténuer davantage les effets du projet. Nous sommes déterminés à collaborer avec le gouvernement, les groupes autochtones et d’autres intervenants pour mettre en œuvre ces recommandations très importantes.

Comme il est normal pour de telles évaluations, les comités d’examen étudient les effets d’un projet et formulent des recommandations sur la façon de les atténuer. Nous reconnaissons les conclusions du comité selon lesquelles le projet aurait des effets sur des espèces comme les épaulards résidents du Sud, les saumons quinnats juvéniles et des domaines comme quelques pratiques et intérêts autochtones. Ce n’est pas quelque chose que nous prenons à la légère — nous avons le mandat fédéral de protéger l’environnement et de tenir compte des collectivités locales, et nous voulons réaliser ce projet de manière à respecter ce mandat et à nous aligner sur notre vision d’être le port le plus durable au monde.

Notre engagement envers l’environnement s’étend aux programmes régionaux distincts de ce qui est proposé pour le projet. Par exemple, pendant une demi-décennie, nous avons dirigé le Programme d’amélioration de l’habitat et de l’observation des cétacés (ECHO), aux côtés de l’industrie du transport maritime, du gouvernement, des particuliers autochtones, des groupes environnementaux et des scientifiques, afin d’étudier et de réduire les effets du transport maritime sur les baleines à risque dans notre région. À ce jour, le programme ECHO s’est concentré principalement sur la réduction du bruit sous l’eau provenant du transport maritime, car les perturbations acoustiques constituent l’une des menaces identifiées pour les épaulards résidents du Sud. Les autres principales menaces pour ces derniers, identifiées par Pêches et Océans Canada, comprennent la disponibilité des proies, les perturbations physiques et les contaminants de l’environnement.

Les progrès que nous avons observés dans le cadre du programme ECHO nous ont encouragés à envisager des initiatives propres au projet que nous pourrions mettre en place, en collaboration avec les groupes autochtones et Pêches et Océans Canada, qui appuieraient le rétablissement de l’épaulard résident du Sud. Nous sommes d’avis qu’une initiative propre au projet qui met l’accent sur le rétablissement des stocks de saumon quinnat, une source de nourriture importante pour les épaulards résidents du Sud, pourrait contribuer à combler le manque de proies disponibles pour cette espèce emblématique. Au cours des derniers mois, nous avons travaillé avec les groupes autochtones et les organismes de réglementation pour explorer ce à quoi pourrait ressembler cette nouvelle initiative de collaboration importante. Nous avons hâte de poursuivre ces discussions.

Alors que la côte Ouest du Canada se prépare à une crise de capacité des conteneurs, le projet du Terminal 2 à Roberts Bank est d’une valeur primordiale pour le commerce canadien; pour les Canadiens qui comptent sur ce commerce pour avoir accès à des biens de consommation qui favorisent notre niveau de vie; et pour les agriculteurs canadiens et de nombreuses autres entreprises du pays, qui dépendent du port de Vancouver pour accéder aux marchés mondiaux.

Le comité est d’accord avec notre évaluation selon laquelle l’emplacement de ce projet est la meilleure option possible pour répondre à la demande prévue de commerce avec l’Asie et que l’objectif du projet est conforme au rôle du Canada en tant que nation commerçante. Les avantages du projet s’étendraient de la ville de Delta, du Metro Vancouver, à la Colombie-Britannique et au Canada en raison des emplois, des occasions d’affaires et du développement économique découlant du projet.

Le projet permettrait d’injecter plus de 2 milliards de dollars en investissements de capitaux dans l’économie et créerait plus de 12 000 emplois dans la construction et plus de 12 000 postes d’exécution directs et indirects. Cela signifierait une contribution importante aux économies locales, régionales et nationales, ainsi qu’aux communautés autochtones, en plus des groupes autochtones qui ont conclu des ententes d’avantages mutuels avec l’Administration portuaire.

Nous sommes fiers du travail entrepris jusqu’à présent et nous avons hâte que le gouvernement fédéral nous fasse part de sa décision concernant le projet.

Pour de plus amples renseignements :

Rapport du Comité fédéral d’examen pour le projet du Terminal 2 à Roberts Bank

RECEVEZ DES MISES À JOUR SUR LE PROJET
Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour par courriel sur le projet du Terminal 2 à Roberts Bank.
En fournissant votre nom et votre adresse de courriel, vous consentez à recevoir de la correspondance par courriel de l’Administration portuaire Vancouver-Fraser concernant le projet du Terminal 2 à Roberts Bank. Vous pouvez retirer votre consentement en tout temps en cliquant sur le lien « se désabonner » dans les messages à venir ou en envoyant un courriel à l’Administration portuaire Vancouver-Fraser.