À propos du projet

Dirigé par l’Administration portuaire Vancouver-Fraser, le Terminal 2 à Roberts Bank est un futur terminal à conteneurs maritimes situé à Delta, en Colombie-Britannique, qui fournira une capacité et une résilience essentielles aux chaînes d’approvisionnement pour soutenir les échanges commerciaux croissants du Canada. Le projet consiste en un terminal à conteneurs maritimes à trois postes d’amarrage sur un nouveau terrain appartenant au gouvernement fédéral, situé dans les eaux subtidales afin de minimiser les effets environnementaux sur les habitats intertidaux.

Le Terminal 2 à Roberts Bank sera essentiel pour soutenir la croissance économique du Canada au cours des prochaines années. La porte d’entrée canadienne du Pacifique est le corridor commercial le plus important du Canada et le marché des conteneurs est un secteur qui demeure sur une trajectoire de croissance à long terme. Les consommateurs et les entreprises comptent sur le marché des conteneurs pour acheminer les marchandises par le port et au-delà – à la fois pour avoir accès à des objets ménagers abordables qui se trouvent dans les magasins locaux et pour les exportations canadiennes comme les céréales et les produits forestiers.

Le Terminal permettra d’augmenter la capacité des terminaux à conteneurs de plus de 30 % sur la côte Ouest du Canada. Il renforcera la fiabilité de l’accès aux marchandises que les Canadiens utilisent tous les jours et jouera un rôle de soutien clé auprès des exportateurs canadiens qui désirent de plus en plus participer à des échanges commerciaux avec des pays du monde entier.

Il a été conçu conformément à notre mandat fédéral d’intérêt public en nous appuyant sur notre expérience approfondie pour diriger des projets d’infrastructures durables. Une solide collaboration avec les Premières Nations a été essentielle dans la conception de mesures complètes d’atténuation environnementales et de compensation de l’habitat.

Le Terminal 2 à Roberts Bank est essentiel pour répondre aux besoins commerciaux du Canada

Selon les prévisions, sans nouvel espace de terminal, les ports de Vancouver et de Prince Rupert ne pourront probablement pas faire face à la croissance du marché des conteneurs à l’avenir. Cela pourrait entraîner un resserrement de la capacité qui limiterait les échanges commerciaux canadiens et le détournement des importations canadiennes vers les ports américains, ce qui aurait des répercussions sur l’environnement et les collectivités et entraînerait une hausse des coûts de transport pour les Canadiens et la perte de possibilités d’emplois et de retombées économiques dans les collectivités locales.

Composantes du projet

  • Construction d’un nouveau terrain et d’un quai qui accueilleront un nouveau terminal à conteneurs maritimes
  • Élargissement du pont-jetée de Roberts Bank pour accueillir des infrastructures routières et ferroviaires supplémentaires afin de relier les réseaux routiers et ferroviaires existants au terminal maritime
  • Agrandissement du bassin des remorqueurs pour accueillir d’autres remorqueurs
  • Projets environnementaux comme la compensation de l’habitat, les programmes d’atténuation des impacts sur l’environnement de la construction et un programme de suivi de la surveillance

 

État du projet

Le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Colombie-Britannique ont approuvé le Terminal 2 à Roberts Bank en 2023, après un processus fédéral et provincial rigoureux d’évaluation environnementale.

Une fois ces étapes franchies, il reste encore des étapes avant que la construction puisse commencer. Cela comprend l’obtention d’une autorisation en vertu de la Loi sur les pêches la consultation et la collaboration continues avec les Premières Nations, la mobilisation des collectivités locales, l’évaluation continue des conditions du marché, l’approvisionnement et la préparation d’une décision d’investissement définitive.

Nous prévoyons que la construction commencera à la fin des années 2020 et se terminera au milieu des années 2030.

Approvisionnement

Lorsque nous entreprendrons l’approvisionnement au cours des prochaines années, nous serons à la recherche de partenaires expérimentés et diversifiés pour aider à construire et à réaliser cet important projet d’infrastructure favorisant les échanges commerciaux. Nous continuons de surveiller les conditions du marché et d’intégrer les commentaires qui s’y rapportent à toutes les étapes de la planification et de la conception. Veuillez vous inscrire aux mises à jour sur l’approvisionnement pour obtenir les renseignements les plus récents.

Faits en bref

Économique

Pendant la construction, le projet devrait :



  • Fournir 18 050 années-personnes d’emploi (dont 6 525 directement), d’une valeur de 1,6 milliard de dollars en revenu du travail

  • Générer 2,3 milliards de dollars en PIB

  • Ajouter 519 millions de dollars en recettes fiscales à tous les ordres de gouvernement


Pendant son exploitation, le terminal devrait :



  • Créer 17 300 emplois chaque année (1 500 au terminal et 15 800 hors terminal) pour un revenu du travail de 1,7 milliard de dollars

  • Augmenter la capacité des terminaux à conteneurs du port de Vancouver de près de 50 % et la capacité des conteneurs de la côte Ouest du Canada de 30 %, avec une capacité de traitement pouvant atteindre 2,4 millions de conteneurs équivalents vingt pieds (EVP) par année

  • Générer 3 milliards de dollars en PIB

  • Ajouter 631 millions de dollars en recettes fiscales à tous les ordres de gouvernement

  • Générer des échanges commerciaux de 100 milliards de dollars

Communauté

  • Des ententes d’avantages mutuels ont été signées avec 26 Premières Nations qui ont consenti au projet. Ces ententes garantissent le partage des avantages et des possibilités du projet

  • Le programme d’investissement communautaire fournira 500 000 $ aux organismes et aux étudiants de Delta dans les années précédant la construction et 5,5 millions de dollars après le début de la construction

  • L’Administration portuaire a reçu plus de 100 témoignages de soutien pour le projet de 60 organismes différents représentant plus de 500 000 entreprises

Environnement

  • 94 hectares (ce qui équivaut à la superficie de 620 patinoires de hockey) de crédits pour améliorer et restaurer l’habitat du poisson et pour des projets de compensation sont en cours d'élaboration en consultation avec les Premières Nations, afin de soutenir les espèces prioritaires

  • Nous versons 30 millions de dollars pour soutenir des initiatives sur l’abondance des proies et le rétablissement du saumon quinnat, une source de nourriture clé des épaulards résidents du Sud

  • • Plus de 100 études et rapports techniques, environnementaux et d’ingénierie ont été réalisés, avec plus de 64 000 heures de travail sur le terrain, pour éclairer l’élaboration de programmes environnementaux visant à protéger les espèces et les habitats clés

RECEVEZ DES MISES À JOUR SUR LE PROJET
Inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour par courriel sur le projet du Terminal 2 à Roberts Bank.
En fournissant votre nom et votre adresse de courriel, vous consentez à recevoir de la correspondance par courriel de l’Administration portuaire Vancouver-Fraser concernant le projet du Terminal 2 à Roberts Bank. Vous pouvez retirer votre consentement en tout temps en cliquant sur le lien « se désabonner » dans les messages à venir ou en envoyant un courriel à l’Administration portuaire Vancouver-Fraser.